Le Castellet – Christophe Bacquié : Amélie chez le Sage

Une hacienda à l’américaine

Une sorte d’hacienda provençale : De longues galeries à colonnades entourant des patios agrémentés de bassins et de fontaines, une suite de salons. L’ensemble ouvre sur une enfilade de plans d’eau en escaliers, des placettes abritées de gazébos et, tout autour, la pinède de pins maritimes et les pelouses ondoyantes du golf. La construction ne date que de 2002 et pourrait très bien être aux USA où l’on adore imiter l’ancien.

France, Provence, Var, Côte d'Azur, French Riviera, Christophe Bacquié, Amélie, sous la jupe.
Hôtel du Castellet, Amélie.

Voilà une abondance de décors pour réaliser des portraits d’Amélie.

Sur un PC, pour une meilleure visualisation des images, n’utilisez pas la fonction diaporama, cliquez sur une image et naviguez avec les flèches.

Pour les extérieurs, elle porte une de ses innombrables vestes noires qui « structurent la silhouette », dit-elle. Sa jupe pied-de-poule courte, avec un pan long rattaché par un grand nœud sur le devant, est un régal de sophistication. Ses bottes hautes, à tige fine moulant le mollet, à la fois en cuir et en daim noirs, offrent un contraste de textures. Pour envelopper ses longues jambes galbées, elle hésite entre collants chair ou noirs à maille ultrafine sublimant sa peau. Ce sera chair pour les images en extérieur et noir ultrafin dans les salons.

France, Provence, Var, Côte d'Azur, French Riviera, Christophe Bacquié, Amélie, jupe courte.
Hôtel du Castellet, Amélie.

En piscine, un maillot deux pièces orangé, de lignes brésiliennes, accompagnera ses formes généreuses.

France, Provence, Var, Côte d'Azur, French Riviera, Christophe Bacquié, Amélie, maillot de bain brésilien, sexy.
Hôtel du Castellet. Amélie.
Sur un PC, pour une meilleure visualisation des images, n’utilisez pas la fonction diaporama, cliquez sur une image et naviguez avec les flèches.

Christophe Bacquié : le talent serein.

Mais Amélie est ici venue chez un sage : Christophe Bacquié ; elle est même venue pour lui.

France, Provence, Var, Côte d'Azur, French Riviera, Christophe Bacquié, Amélie.
Amélie avec Christophe Bacquié.

La belle apprécie particulièrement deux de ses plats « signature » : l’étonnant Aïoli Moderne avec son poulpe et ses légumes de maraîchers, et le très délicat Trio saint pierre, tourteau, caviar, relevé par une crème acidulée parfumée d’un zeste de combava.

France, Provence, Var, Côte d'Azur, French Riviera, circuit Paul Ricard,Christophe Bacquié, Alexandra Bacquié,Amélie.
Alexandra Bacquié, directrice des hôtels, et Amélie.

Christophe Bacquié, c’est le talent serein d’un homme qui a gardé les pieds sur terre. Dans son parcours, les étapes semblent se succéder tranquillement, naturellement. Les étoiles brillent au-dessus de lui mais ne lui sont pas montées à la tête, même la troisième qui semble plutôt l’avoir libéré.

France, Provence, Var, Côte d'Azur, French Riviera, Christophe Bacquié, Amélie, robe noire décolletée, écharpe pourpre.
Au restaurant « Christophe Bacquié ». Amélie.

La chance se travaille !

A l’écouter, tout paraît simple dans son parcours : Il a eu « la chance » d’avoir des maîtres charismatiques et généreux », auxquels il rend hommage, Raoul Gaïga au Méridien Montparnasse qu’il a quitté trop vite, surtout à Stéphane Raimbault et Louis Outhier, à l’Oasis de Mandelieu-La Napoule, puis Gabriel Biscay au La Pérouse, Yannick Prunier à l’époque à Paris dans le XVIe, Pierre Gagnaire « hypermoderne mais qui maîtrise toutes les bases », le pâtissier Gilles Marchal, Yannick Alléno, « qui m’a bien recadré quand je craquais en préparant le MOF. Et j’en oublie…

Sur un PC, pour une meilleure visualisation des images, n’utilisez pas la fonction diaporama, cliquez sur une image et naviguez avec les flèches.

Christophe Bacquié explique que chez lui, à Lumio, en Corse, il était protégé par l’environnement familial. Amélie observe qu’il y avait tout de même obtenu deux étoiles, ce qui suppose un talent certain. Toujours paisiblement, il raconte que lorsqu’il est arrivé au Castellet, en 2009, il a reproduit ce qu’il faisait à « La Villa » à Calvi, et ça a marché, dit-il, puisqu’il a gagné rapidement une puis deux étoiles au Michelin.

Sur un PC, pour une meilleure visualisation des images, n’utilisez pas la fonction diaporama, cliquez sur une image et naviguez avec les flèches.

Amélie croit Christophe Bacquié sincère, ce n’est pas de la fausse simplicité car, pour l’avoir connu avant sa troisième étoile, elle avait remarqué qu’il ne cherchait pas à épater par les contrastes inédits ni les effets spectaculaires. « Ce n’est pas la peine d’en rajouter » est une de ses maximes favorites.

France, Provence, Var, Côte d'Azur, French Riviera, Christophe Bacquié, Amélie, robe courte.
Hôtel du Castellet. Amélie.

Cette sobriété se retrouve dans l’esthétique épurée du dressage des assiettes. La galerie ci-dessous est l’occasion de rendre hommage au talent de la photographe Anne-Emmanuelle Thion. Elle parvient, dans ses images, à traduire la personnalité des grands chefs qui font appel à elle.

Sur un PC, pour une meilleure visualisation des images, n’utilisez pas la fonction diaporama, cliquez sur une image et naviguez avec les flèches.

A ses dires, la troisième étoile, cette fameuse troisième étoile qui a rendu fous ou angoissés tant de ses confrères, l’a plutôt libéré. Il peut exprimer plus sereinement sa recherche de simplicité et d’authenticité. Voilà donc bien un sage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *